Rechercher

La disparition de Jacques Chirac plonge chacun de nous dans sa propre destinée




C’est la première fois que nous assistons à des hommages si émus et émouvants: citoyens, politiciens, journalistes, artistes, sportifs témoignent la gorge nouée de l’affection qu’ils portaient à cet Homme d’État hors du commun qui a non seulement permis à la France de faire Nation mais aussi de porter ses valeurs dans le monde entier où nombreux sont ceux qui le pleurent avec nous aujourd’hui.


Jacques Chirac c’est 40 années de nos vies respectives; pour beaucoup d’entre nous, nous avons façonné nos existences dans son sillage, nous avons appris à marcher dans ses pas, appris à penser dans la vivacité de son esprit, nous nous sommes construit avec ce repère, cette image d’un père, d’un frère, d’un ami viscéralement attaché à son pays.

Un pays tout entier qui sentait bon la France qui vibre, vit et se rassemble dans les grands moments de l’histoire, mais aussi et surtout, dans la simplicité du quotidien animé par le même gout de l’authenticité; et cette douceur de « vivre ensemble » dans un lien charnel qui rattachait nos clochers à la Tour Eiffel, la Corrèze à Paris, la Province à la Capitale, l’Outre-mer à la Métropole, et inversement :

«Avec Jacques Chirac, il n’y avait plus aucune distance entre les Français, il incarnait la proximité ! »

Ce que nous appelons pompeusement aujourd'hui la cohésion sociale était tout simplement l’ADN de Jacques Chirac, un Homme d’État qui profondément ancré dans la réalité, dans la ruralité, a gouverné une Grande Nation sans en oublier aucun de ses maillons pour bâtir une destinée commune de progrès.

Par son amour des gens, sa proximité mais aussi par son autorité assumée, il a compris plus que quiconque que l’humanisme et la rigueur n’étaient pas antinomiques dans la société, mais qu’au contraire, cette alchimie était la source d’équilibre de celle-ci.

Toutes ces valeurs ont irrigué mon adolescence, ont été le déclencheur de mon engagement politique et sont aujourd'hui le moteur de mon action publique.

En ce moment où Jacques Chirac rentre dans l’Histoire, pour moi la date est toute autre, j’ai constamment à l’esprit un discours prononcé un certain 16 Juillet 1995 qui a fait de Jacques Chirac bien plus qu’un Homme d’État, ce jour-là dans l’enceinte du Vel d’Hiv, il est devenu un Homme de Pouvoir au service de la vérité, il nous a obligé à regarder le monde et notre histoire en face pour que plus jamais nous ne composions ni avec les extrêmes ni avec les lâches, chacun de ces mots nous oblige à poursuivre ce moment de courage et de responsabilités.


La disparition de Jacques Chirac, m’attriste profondément, mais elle porte aussi en moi un message d’espoir, consistant à croire que lorsque l’on base son action sur la sincérité et le don de soi sans jamais rompre le fil qui nous unis à nos concitoyens, nous pouvons bâtir de grandes choses et faire de ce lien un fil d’Ariane guidant des générations et des générations.


Philippe Buerch

ME CONTACTER

© Philippe Buerch 2019 | Conception et réalisation DeuxQuatre.fr