ME CONTACTER

© Philippe Buerch 2019 | Conception et réalisation DeuxQuatre.fr 

  • Philippe Buerch
  • Philippe Buerch
  • Philippe Buerch
  • Philippe Buerch

Philippe BUERCH

1/1

Suivez l'actualité par mail :

 

ACTUALITÉS

Réactions, interventions, articles de presse : les dernières nouvelles

 

QUI JE SUIS

Je suis né en mars 1966 à Grasse. Je suis issu d’un milieu modeste, mon père ayant interrompu sa scolarité à l’âge de 14 ans et ma mère ayant très vite été engagée dans la vie active.

Mon père a été ouvrier, puis cadre à Cannes La Bocca Industrie. Il est aujourd’hui retraité et maire du village de BAIROLS, haut-lieu médiéval du haut-pays niçois depuis plus de 30 ans. Ma mère a travaillé au bureau des hypothèques de Grasse, puis a intégré l’office Notarial du 21 Rue d’Antibes sous l’autorité de Maître BLANCHARDON, alors notaire, ancien maire de Cannes, puis de Maître DEMONCEAUX. C’était un homme de culture, issu de la bourgeoisie lyonnaise. En grandissant à ses côtés, j’ai beaucoup appris.

Un événement tragique, un accident de voiture, auquel ma mère et moi avons réchappé, m’a fait prendre conscience de la fragilité de nos existences, qui à tout moment peuvent s’arrêter. J’en ai tiré une leçon : ne jamais renoncer, se battre, avancer pour soi et pour les autres. Ceux qu’on aime et ceux qu’on aspire à représenter.

Pour ma part, ce sont les valeurs du travail, du mérite, de la probité que je veux défendre et aspire à porter au mieux.

L’argent n’a jamais été perçu comme un but mais comme un moyen. Mon père me rappelle régulièrement, et à juste titre, qu’entre 14 ans et 18 ans, il portait la même paire de chaussures.

J’ai toujours considéré que le travail était un moyen de se réaliser et dès l’âge de 16 ans, et chaque été, je multiplie les emplois saisonniers, travaillant une fois pour la Société Générale, une autre pour Auchan et régulièrement pour Carrefour. C’est bien une question qui se pose aujourd’hui : comment faire une société heureuse quand tant de nos concitoyens sont sans travail.

Toute ma scolarité a été effectuée à l’école primaire de Cannes La Bocca, au Collège des Muriers et au Lycée Bristol. J’ai intégré la Faculté de Droit de Nice et clôturé mon cursus universitaire à Aix en Provence.

Je fais mon stage après un DUT Techniques de commercialisation à Air France et j’intègre la profession de notaire à l’âge de 23 ans. Je suis nommé notaire au sein de l’office que j’ai intégré comme salarié en 1998. J’ai une formation en droit des collectivités locales et en droit de l’urbanisme et une spécialisation en droit fiscal approfondi.

J’ai été pendant 10 ans chargé d’enseignement à l’Institut Universitaire Professionnalisé de Sophia Antipolis en Fiscalité immobilière et droit de la propriété immobilière et chargé de cours en Diplôme Supérieur de Notariat à Aix en Provence dans les matières droit de l’urbanisme et droit de la construction. Partager, échanger, transmettre à de nouvelles générations a été un grand bonheur dans mon parcours professionnel.

Dans mes moments de loisirs, je pratique la plongée sous-marine, la marche en montagne et la lecture. Ce sont des moments importants où le temps s’arrête un peu. Réfléchir avant d’agir quand tant parlent pour ne rien dire ou agissent sans penser au lendemain.

Je suis passionné par mon travail. Un notaire, c’est quelqu’un qui accompagne les projets importants de la vie des gens et qui les sécurise. Depuis quelques années j’accompagne aussi plusieurs banques internationales à Monaco, Genève et au Luxembourg. Je me déplace régulièrement à l’étranger dans le cadre de ces partenariats.

Parce que j’ai toujours aimé profondément l’action publique et le combat pour les idées politiques, j’ai été candidat à l’élection législative de 2017 et municipale de 2008. Malgré une défaite, je retire de ces expériences un regard sur la politique différent de celui qui pouvait être le mien auparavant. Je considère que l’action politique est avant tout un don de soi pour les autres et ne doit en aucune manière devenir une profession. Elle suppose intelligence collective, maturité et détermination. Et travail.​

En septembre 2014, j’ai été candidat sur la liste aux sénatoriales conduite par Jean-Pierre LELEUX, ancien maire de Grasse et ex-tête de liste aux précédentes sénatoriales. Jean-Pierre LELEUX a été brillamment réélu sénateur des Alpes Maritimes.

Je suis engagé avec Emmanuel MACRON. J’aime l’idée d’un projet national basé sur la liberté, dans l’économie et pour chacun, l’autorité de l’Etat, la responsabilité, la justice et l’attention portée aux plus fragiles. Je souhaite une réforme fondamentale de l’Éducation nationale, une réforme complète de la fiscalité des français et des entreprises, une politique pénale forte et un accroissement des moyens mis à disposition d’une justice dépolitisée, non dogmatique et vraiment indépendante.​​

Parce que je crois que nous sommes en train de changer d’époque, que le monde bouge et bouge vite, parce que je crois qu’on ne peut continuer à « gérer les affaires courantes » avec les méthodes du passé, je vais continuer à porter les valeurs qui sont les miennes dans les combats démocratiques à venir. La démocratie, c’est le choix entre des offres politiques différentes. Sous une forme ou une autre, je compte porter cet autre choix à mes concitoyens.

RÉSEAUX SOCIAUX